Echo of Soul

MMORPG coréen de fantasy - Après près de deux ans d'attente, Echo of Soul débarque enfin en Occident ! Fort de ses six classes, de ses nombreux modes de jeu et de la diversité de ses activités, Echo of Soul entend bien se faire une place dans le cœur des joueurs ! Pari réussi ?

Jouer maintenant!

Capture d'écran [cliquer pour aggrandir]:

Présentation du jeu

Sorti en 2013 en Corée du Sud et en 2014 en Chine, Echo of Soul aura su se faire attendre en France. Après une courte période de bêta fermée, le titre, développé par Nvius, est sorti le 28 mai 2015 dans nos contrées.

Echo of Soul se veut fédérateur et offre aux joueurs la possibilité d'exprimer leur propre style de jeu, que cela soit dans des donjons en solo, sur le terrain d'affrontement de guildes ou sur les cartes PvP propres au jeu. Adieu aux longues séances de grind. La finalité du jeu se retrouve avant tout dans les combats PvE et PvP de haut niveau. En plus des six classes de base qui se verront proposer un choix d'évolution au niveau 10, Echo of Soul propose également des activités annexes. Le joueur pourra apprendre un des trois métiers disponibles et s'adonner à deux loisirs : la cuisine et l'expertise des âmes.

Nvius a privilégié le risque minimum aux dépens de l'audace, et ce choix conscient empêche Echo of Soul de sortir réellement son épingle du jeu d'un marché déjà bien saturé. Il pourra constituer un divertissement agréable, mais peut-être pas un investissement à long terme.

➔ Points principaux:

  • Choisissez parmi six classes de base bien distinctes.
  • Affrontez-vous jusqu'à 15 contre 15 dans des modes de jeu bien spécifiques.
  • Partez à l'assaut de donjons de groupe, solo ou infinis.
  • Spécialisez-vous dans le métier de votre choix parmi les trois qui vous sont proposés.

Bande-annonce

Avis complet

Distribué par l’éditeur allemand Aeria Games, Echo of Soul emprunte autant à World of Warcraft et Guild Wars 2 qu’à des MMORPGs coréens plus classiques, et entend fédérer des joueurs aux styles bien différents et parfois diamétralement opposés. Couronné meilleur MMORPG de 2014 au Thailand Game Show Festival, Echo of Soul parvient-il à remplir toutes ses promesses ?

Des dieux, des géants et des âmes

Baigné de mythologie nordique, Echo of Soul s’ouvre sur le combat qui opposa Géants et Dieux à l’aube de l’univers. Grands vainqueurs, les Dieux durent cependant faire face à une nouvelle menace : l’Arbre de l’Ombre, sang corrompu du roi des Géants, Ymir, risquait de contaminer l’Arbre-Monde, source de toute vie. Odin, épaulé par Frigg, tenta de purifier le monde, mais ses efforts restèrent vains, et une force maléfique commença à se répandre parmi les hommes.

C’est ici que vous entrez en jeu. Élu des Dieux, gardien des Âmes, à vous de purifier le monde de son mal !

Premiers pas

Les options de customisation restent pauvres.

Votre première tâche sera de créer votre personnage. Vous aurez le choix entre six classes différentes, chacune possédant des compétences et des rôles qui lui sont propres. Petit détail, mais non des moindres : un genre a été attribué préalablement à chaque classe, et il sera impossible de le modifier. Ainsi, vous pourrez embrasser la carrière du Guerrier, de l’Archère, du Rôdeur, de la Magicienne, de la Gardienne ou de l'Occultiste. Somme toute classiques, ces classes proposent deux voies d’évolution différentes à partir du niveau 10. Les compétences sont spécifiques à chaque classe, et il reviendra au joueur de bâtir le build qu’il désire en fonction de son type de jeu. Echo of Soul déroge au triptyque tank/DPS/soigneur. En effet, ce dernier est complètement absent, et les soins passeront par des potions et des parchemins. Ce choix permet de faire la part belle au travail d'équipe, capital dans les situations les plus tendues.

Niveau customisation, les options de départ restent pauvres. Les développeurs justifient ce choix par la volonté de se concentrer sur d’autres aspects du jeu, mais cette absence d’originalité dessert Echo of Soul, qui manque cruellement de personnalité. Des objets, disponibles en cash shop ou via des quêtes dans le jeu, permettront cependant de personnaliser un peu son personnage.

Vous aurez le choix entre six classes différentes, chacune possédant des compétences et des rôles qui lui sont propres. Petit détail, mais non des moindres : un genre a été attribué préalablement à chaque classe.

Gameplay et modes de jeu

Dans Echo of Soul, le voyage a peu d’importance : seule compte l’arrivée. Ainsi, le gain d’expérience sera extrêmement rapide, même pour les joueurs solos, et le jeu prendra toute sa saveur une fois au niveau maximum. Echo of Soul se démarque ainsi des autres MMORPGs coréens qui font la part belle au grind laborieux et aux longues sessions de levelling. Echo of Soul épargne aux joueurs cette étape fastidieuse en faisant des combats et donjons haut niveau la finalité du jeu.

La prise de niveaux peut se faire tant en PvE qu’en PvP. Ce dernier propose différents modes, qu’il s’agisse des affrontements de guilde, du 15 contre 15 (champ de bataille) ou du 5 contre 5 (arène).

Dans Echo of Soul, le voyage a peu d’importance : seule compte l’arrivée. Ainsi, le gain d’expérience sera extrêmement rapide, même pour les joueurs solos, et le jeu prendra toute sa saveur une fois au niveau maximum.

Le Valhalla, où vous assouvirez vos désirs de conquête.

Au cours des affrontements en 15 contre 15, vous aurez accès à deux modes bien distincts : la Vallée disputée ou le Champ de bataille du courage.
Dans la Vallée disputée, les joueurs doivent amasser le plus grand nombre de ressources possibles afin de remporter la partie. Sur le Champ de bataille du courage, chaque équipe doit tenir une zone tout en abattant aussi souvent que possible un monstre spécial, la Vigie. Les guerres de guildes ont quant à elles lieu sur une vaste carte appelée Valhalla, qui permettra aux équipes de remporter des essences de courage, très utiles pour la création d’objets de haut niveau, tout en s’adonnant également à des missions de chasse.

Mais le PvE n’est pas en reste, et Echo of Soul offre aussi des donjons plus classiques qui se solderont par l’affrontement d’un boss, souvent coriace. Les donjons sont répartis en trois catégories : solo, de groupe ou infini. Si les deux premiers parlent pour eux-mêmes, les donjons infinis, générés aléatoirement, octroient aux joueurs l’occasion de se mesurer à des boss déjà vaincus mais ici bien plus coriaces, en leur faisant miroiter de belles récompenses.

Graphismes

Graphiquement, Echo of Soul se défend bien et reste beau, mais ne propose rien de transcendant. Le jeu est peu demandeur en ressources et pourra tourner sur la plupart des machines sans accrocs. Au niveau de la direction artistique, Echo of Soul pèche parfois par son manque de personnalité, surtout au niveau des personnages, qui répondent d’un peu trop près aux archétypes déjà proposés par tant d’autres MMO.

Plein emploi

Côté activités annexes, Echo of Soul se veut là aussi diversifié et accessible. Vous pourrez vous spécialiser dans un des trois métiers du jeu : récupérateur, alchimiste, bijoutier.

Vous aurez aussi la possibilité d’apprendre deux loisirs, à savoir cuisinier et expert des âmes. Le jeu offre un système de satiété du personnage, et il faudra nourrir ce dernier régulièrement afin de maintenir son niveau d’énergie. Plus les repas seront bons, plus le personnage débordera d’énergie ! Mais attention, une fois rassasié, il vous faudra attendre avant de pouvoir nourrir à nouveau votre avatar.

Côté activités annexes, Echo of Soul se veut là aussi diversifié et accessible. Vous pourrez vous spécialiser dans un des trois métiers du jeu : récupérateur, alchimiste, bijoutier.

Les experts des âmes, quant à eux, utilisent les fragments d’âme récupérés sur les monstres pour fabriquer des parchemins améliorant vos statistiques. Les âmes jouent en réalité un rôle important dans Echo of Soul – ne les retrouve-t-on pas dans le nom même du jeu, après tout ? En purifiant une âme arrachée à un monstre vaincu auprès d’un sanctuaire d’âmes, celle-ci vous sera ensuite d’une aide capitale en combat, en vous permettant de libérer un puissant enchantement.

Conclusion

Dans la masse des MMORPGs qui inondent chaque année le marché des jeux free to play, il devient difficile de tirer son épingle du jeu. Mais plutôt que de tout miser sur l’originalité à tout prix, Nvius a fait le choix de s’en tenir à une prise de risque minimum, et manque d’audace dans ses partis pris.

Echo of Soul cherche avant tout à rassembler différents types de joueurs et prétend ainsi répondre aux attentes de tous. Qu’il s’agisse du jeu en solo, du donjon en équipe ou des PvP, chacun pourra y trouver son compte. Mais n’est-ce pas là l’un des écueils d’Echo of Soul ? À trop vouloir parler à tout le monde et minimiser le risque, le jeu perd de son identité, et s’il propose une expérience correcte au demeurant agréable, Echo of soul n’aura que peu d’intérêt aux yeux des joueurs en quête d’originalité et de nouveauté. Cependant, s’il ne révolutionne pas le genre, il demeure un jeu plaisant, qui prend toute sa saveur dans les plus hauts niveaux.

Prêt à entrer dans le monde de Echo of Soul? Cliquez ici pour jouer maintenant!

Graphismes: full 3D
PvP: guilde ou factions matchs ou duels PvE PvP
Influence du cash shop: moyen
Taux d'exp: rapide

Originalité
Echo of Soul est accessible à tous les types de joueurs, des amoureux du PvE en solo aux aficionados des guerres de guildes. Le jeu offre également bon nombre d'à-côtés et d'activités annexes.

Ce Qu'on A Aimé...

Six classes disponibles dès le début

Prise de niveaux facile

... et ce qu'on a pas aimé

Classes avec genre prédéfini

Manque d'originalité


Ambiance Fun
3.5 out of 5
Communauté
3.0 out of 5
Graphismes
4.0 out of 5
8,4
Mémorable

Review summary

  1. Des dieux, des géants et des âmes
  2. Premiers pas
  3. Gameplay et modes de jeu
  4. Graphismes
  5. Plein emploi
  6. Conclusion

Ce qu'on a aimé...

Six classes disponibles dès le début
Prise de niveaux facile

... et ce qu'on a pas aimé

Classes avec genre prédéfini
Manque d'originalité
8,4
Graphismes - 80 / 100
Ambiance Fun - 70 / 100
Durée de jeu - 70 / 100
Originalité - 70 / 100
Communauté - 60 / 100

J'aime ce jeu, je veux
Jouer maintenant