Fiesta

Un peu de bonnes idées par-çi, un peu de style manga par-là, et voilà que Fiesta Online nous permet de faire la fête sans se prendre la tête.

Jouer maintenant!

Capture d'écran [cliquer pour aggrandir]:

Présentation du jeu

Fiesta Online nous donne un bilan mitigé, à reprendre des bonnes idées, et ajouter une petite originalité, il n’en reste pas moins qu’il souffre de quelques soucis majeurs. Sorti en 2007 et publié par la suite en Europe par Gamigo, le jeu nous est parvenu tant bien que mal en France.

Avec une personnalisation visuelle et une exploration de l’univers très en deçà de ce qui se fait aujourd’hui, qui sont pourtant les bases du MMORPG, le jeu risque d'en décevoir certains. Ceci dit, tout dépend du goût de chacun, et si tout ce qui vous importe est d'avoir une bonne progression dans le développement de votre personnage, ce jeu fera l'affaire.

En effet, avec plusieurs stades d’évolution, sans oublier l’amélioration des compétences, on va se sentir toujours plus puissant à travers le temps. Aussi, les quêtes Royales sont vraiment sympathiques, même si la plupart des quêtes se résumeront à tuer des monstres en chaîne. En tout cas, on réussi quand même à s'amuser en jouant à Fiesta, et c'est l'essentiel !

Avis complet

Les fêtes sont passées et vous vous ennuyez ? Fiesta Online, comme son nom l'indique, va tant bien que mal nous permettre de nous amuser dans un environnement de type manga et tout ça gratuitement.

Le début de la fête

Commençons par le commencement, la création du personnage. Une fois le jeu lancé, on devra alors créer notre double virtuel et ici cette étape est réduite au stricte minimum.

En effet, il n'y a pas de races, un choix de seulement cinq classes et une personnalisation physique qui se réduit aux cheveux et yeux avec trois teintes différentes.

Bref, cette option du jeu est très pauvre et quand on compare à d'autres jeux gratuits du même genre, ce n'est pas très glorieux. En fait, il y a bien quelques possibilités de personnalisation, mais disons le, il faudra dépenser de l'argent dans le shop pour pouvoir se payer quelques habits différents.

Une fois notre personnage créé, on se retrouve rapidement en jeu. Le choix de votre classe, qui sera soit Guerrier, Prêtre, Archer, Mage ou Joker, n'influe pas sur l'évolution du personnage et son parcours général.

L'évolution se fait donc par paliers qui sont agrémentés de quêtes banales et répétitives à la longue, que l'on peut en gros qualifier de monster bashing.

Une fois arrivé au niveau 20, il y aura une évolution dans la classe choisie et pour ce faire il faudra réaliser une quête plutôt corsée. Pareil arrivé au niveau 60, il faudra réaliser une quête plutôt originale pour passer de grade dans sa classe.

La face cachée

Les mécanismes du jeu, bien que basiques comme pour tout MMORPG, ici sont très mal réalisés. En effet, des choses simples comme se déplacer librement sont impossibles. La plus petite bosse ou déformation sur le sol vont empêcher votre personnage de se déplacer correctement et vont créer une sorte de mur invisible qu'il faudra contourner pour continuer sa route.

À la longue ça se révèle très agaçant. Autre étrangeté du genre dans le design du jeu, la transition d'un environnement à l'autre. En effet, il n'est pas commun sauf dans Fiesta de passer d'une forêt verdoyante à un désert décoré de quelques palmiers sans zone de transition pour éviter le choc visuel.

N'oublions pas non plus que le jeu nous force à traverser des zones infectées de monstres de niveau bien supérieur au nôtre pour pouvoir aller chasser des monstres de notre niveau.

Bon, jusque là nous n'avons parlé que des défauts du titre, et il est donc temps de parler de quelques caractéristiques qui le sauvent. Oui il y en a. Premier bon point, l'évolution des personnages.

Même si le jeu ne possède que cinq classes plutôt basiques, elles sont bien pensées. En effet, comme déjà cité plus haut, on évolue dans notre classe par palier. Le premier palier se situe au niveau 20 et le deuxième au niveau 60, et pour compléter ce palier il faudra donc réaliser une quête plutôt ardue. Autre point positif, le système de développement des compétences. Chaque compétence gagnée peut donc être améliorée non pas globalement mais finement et en détails.

On pourra donc choisir de réduire le coup d'utilisation de telle ou telle compétence ou bien la rendre plus puissante ou plus rapide. Les équipements de notre personnage possèdent la même option de personnalisation détaillée grâce à divers enchantements et de titres qui confèrent des bonus sur tel ou tel type de monstre.

Et sa face dévoilée

Fiesta Online utilise le cel shading pour le rendu de ses personnages, et cela donne un résultat plutôt convaincant surtout si on aime le genre asiatique/kawai. Les environnements eux sont ornés d'effets vieillots et de textures basiques qui vont en laisser perplexes plus d'un. Globalement, on est en dessous de ce que la concurrence fait et c'est dommage pour Fiesta Online.

En jeu, on peut aussi construire sa maison, qui est en forme de champignon. La personnalisation de cette dernière est bien pensée et le rendu graphique est bien réalisé.

Niveau bande son, c'est là aussi plutôt mal pensé. Les différents thèmes qui nous accompagnent dans notre aventure nous font penser à la musique d'un vieux dessin animé. Rien de bien positif donc.

Conclusion

Fiesta Online est un MMORPG peu équilibré, qui alterne le meilleur et le pire en permanence. Plusieurs grosses fautes, notamment dans les déplacements qui sont sans cesse entravés, côtoient les bonnes idées que le titre possède comme par exemple le système de progression des compétences. Le titre dégage donc une impression de travail baclé. S'il comptait rivaliser avec la concurrence, c'est raté.

Prêt à entrer dans le monde de Fiesta? Cliquez ici pour jouer maintenant!

Graphismes: full 3D
PvP: guilde ou factions matchs ou duels PvE
Influence du cash shop: moyen
Taux d'exp: moyen

Originalité
Les quêtes royales.

Ce Qu'on A Aimé...

L’évolution des compétences

Quêtes royales

Développement du personnage prenant

... et ce qu'on a pas aimé

Cash shop un peu trop présent

Gameplay et quêtes générales banales


Ambiance Fun
3.5 out of 5
Communauté
3.5 out of 5
Graphismes
3.5 out of 5
8,3
Mémorable

Review summary

  1. Le début de la fête
  2. La face cachée
  3. Et sa face dévoilée
  4. Conclusion

Ce qu'on a aimé...

L’évolution des compétences
Quêtes royales
Développement du personnage prenant

... et ce qu'on a pas aimé

Cash shop un peu trop présent
Gameplay et quêtes générales banales
8,3
Graphismes - 70 / 100
Ambiance Fun - 70 / 100
Durée de jeu - 80 / 100
Originalité - 80 / 100
Communauté - 70 / 100

J'aime ce jeu, je veux
Jouer maintenant