Rift

MMORPG de fantasy - Plongez dans le monde de Telara et choisissez votre camp ! À vous de vaincre le mal et le chaos dans ce MMORPG de fantasy, sorti en 2011.

Jouer maintenant!

Capture d'écran [cliquer pour aggrandir]:

Présentation du jeu

Rift: Planes of Telara est un MMORPG sorti en 2011 et édité par Trion. D'abord offert en version pay-to-play, le jeu est passé free-to-play en juin 2013.

À sa sortie, Rift fut vivement salué par la critique. Simple d'accès, histoire engageante, gameplay agréable... Il avait tout pour plaire aux joueurs, qui ne s'y étaient d'ailleurs pas trompés.

Rift propose un scénario riche et bien exploité, et d'une traduction française très soignée. Vous aurez le choix entre deux races, qui conditionneront ensuite le choix de votre camp (trois par races). Vous devrez ensuite vous orienter vers une des quatre vocations, elles-mêmes subdivisées en classe. Rift propose donc une grande variété de styles de jeux.

Niveau gameplay, rien à redire. Le titre se prend très facilement en main, et s'il n'offre rien de très original de prime abord, quelques caractéristiques lui permettent de tirer son épingle du jeu.

Rift se défend aussi très bien côté graphismes et sons. Les ambiances de Telaria sont très agréables, et la musique, sans être transcendante, a son charme.

Malgré son âge, Rift reste ainsi une très bonne expérience, entachée de petits défauts, certes, mais qui n'enlèvent rien au plaisir de jeu.

➔ Points principaux:

  • Choisissez entre deux factions que tout oppose
  • Trouvez votre vocation et spécialisez-vous
  • Mesurez-vous aux failles et à leurs dangers
  • Profitez de graphismes très agréables

Bande-annonce

Avis complet

Une histoire de rivalité

Unis par le passé pour lutter contre le dragon maléfique Regulos, les humains du monde de Telara on finit par s’entre-déchirer pour former deux factions rivales, les Gardiens, fidèles aux Dieux, et les Renégats, adeptes de magie. Ces deux factions ont des buts similaires, mais des méthodes bien différentes. Pour ne rien arranger, le Voile, formé après la défaite de Regulos pour protéger les terres paisibles de Telara, s'est déchiré. Le monde est désormais en proie à des attaques constantes du dragon maléfique, semant chaos et malheur sur son passage.

Des races, des classes et des sous-classes

Les premières heures de jeu ne sont pas des plus passionnantes.

C'est ici que vous entrez en jeu. En tant qu'Élu, vous aurez pour devoir de ramener la paix sur Telara, mais avant de vous lancer dans cette tâche ô combien ambitieuse, vous devrez d'abord choisir votre camp : Gardiens ou Renégats. Ce choix sera déterminant pour la suite, car il conditionne les possibilités qui vous seront ensuite offertes. En effet, une fois votre allégeance à une faction terminé, vous aurez ensuite à vous décider en un des trois peuples qui lui sont associés. Si vous jurez fidélité aux Gardiens, vous pourrez devenir Mathosien, Haut-Elfe ou Nain. Si vous préférez les Renégats, à vous les Bahmi, les Eth ou les Kelari.

Mais ce n'est pas tout. Après votre race et votre peuple, vous devrez ensuite choisir votre vocation, au nombre de quatre : Guerrier, Clerc, Voleur et Mage. Parmi ses vocations, vous pourrez plus tard vous spécialiser en fonction de vos préférences de jeu.

La personnalisation de votre personnage n'est pas particulièrement riche, mais demeure correcte. Ne vous attendez pas cependant à passer des heures dans le menu.

Mais ce n'est pas tout. Après votre race et votre peuple, vous devrez ensuite choisir votre vocation, au nombre de quatre : Guerrier, Clerc, Voleur et Mage.

L'accessibilité avant tout

Une fois ces choix cornéliens effectués, vous serez catapulté dans la zone de départ du jeu, qui constituera une sorte de petit tutoriel. Était-ce vraiment nécessaire, tant le jeu est facile à prendre en main ? Quoi qu'il en soit, vous irez de quête en quête et de monstre en monstre pour vous familiariser avec le gameplay. Rien que du classique, à première vue : une barre de compétences à activer au clavier, des points de statistique, de l'équipement à gérer... Rien de bien original en soi.

Vous croiserez sur votre route de nombreux PNJ.

Mais Rift parvient à se démarquer avec deux caractéristiques. Tout d'abord, son système d'âmes. Les âmes sont les subdivisions des vocations de départ et sont au nombre de dix. Vous aurez donc l'occasion de vous spécialiser, non pas dans une seule âme, mais dans sept âmes différentes, offrant ainsi des combinaisons très intéressantes dont il faudra tirer partie. Prenez garde à faire le bon choix !

Autre caractéristique très intéressante : le système de faille. Une faille peut s'ouvrir à n'importe quel moment dans n'importe quel lieu du jeu, déversant allant de nombreuses créatures qu'il vous faudra vaincre à l'aide d'autres joueurs présents sur la zone. Les ennemis pourront aussi abattre des PNJ, s'emparer de base, et donc vous compliquer la tâche. Cela apporte une nouvelle dimension au PvE, particulièrement bienvenue.

Ce petit côté imprévisible se trouve également dans le PvP, où vous pourrez vous-même vous en prendre aux PNJ de factions adversaires. Vous aurez aussi accès à des PvP plus classiques, comme le mode domination ou capture du drapeau.

Enfin, vous ne vous ennuierez probablement jamais, tant Rift regorge d'activités annexes, comme les donjons, les quêtes à faire seul ou en groupe, artisanat, métier... Vous aurez de quoi faire.

Les âmes sont les subdivisions des vocations de départ et sont au nombre de dix. Vous aurez donc l'occasion de vous spécialiser.

Graphismes et sons

[imgleft=rift1.jpg]Gare aux failles ![/imgright]

À l'époque de sa sortie, Rift était techniquement impeccable. Cinq ans après, si le jeu a vieilli, il reste cependant très agréable. Les ambiances sont sympathiques et les musiques assez agréables. Rien de particulièrement marquant, mais la bande-son environnante est très bien réalisée.

Conclusion

À sa sortie, Rift se voulait facile d'accès et grand public. Il proposait un gameplay simple, un scénario intrigant, et une technique à toute épreuve.

Ces éléments font encore sa force aujourd'hui, cinq ans après. Certes, de l'eau a coulé sous les ponts, et d'autres grands noms des MMORPG ont fait leur apparition sur un marché désormais ultra-compétitif.

Ses systèmes d'âmes et de failles sont très bien pensés et donnent une nouvelle dimension à un jeu d'apparence classique et sans grande originalité. Encore aujourd'hui, Rift vaut indéniablement le détour.

Prêt à entrer dans le monde de Rift? Cliquez ici pour jouer maintenant!

Graphismes: full 3D
PvP: guilde ou factions PvE PvP
Influence du cash shop: moyen
Taux d'exp: moyen

Originalité
Si Rift reste assez classique dans son approche, le principe des âmes et des failles est particulièrement bien trouvé.

Ce Qu'on A Aimé...

Gameplay simple d'accès

Système de failles

Système d'âmes

... et ce qu'on a pas aimé

Assez peu de personnalisation

Parfois manque d'originalité


Ambiance Fun
4.0 out of 5
Communauté
3.5 out of 5
Graphismes
4.0 out of 5
9,2
Chef-D'Oeuvre

Review summary

  1. Une histoire de rivalité
  2. Des races, des classes et des sous-classes
  3. L'accessibilité avant tout
  4. Graphismes et sons

Ce qu'on a aimé...

Gameplay simple d'accès
Système de failles
Système d'âmes

... et ce qu'on a pas aimé

Assez peu de personnalisation
Parfois manque d'originalité
9,2
Graphismes - 80 / 100
Ambiance Fun - 80 / 100
Durée de jeu - 80 / 100
Originalité - 70 / 100
Communauté - 70 / 100

J'aime ce jeu, je veux
Jouer maintenant