Jeux MMORPG

Ce Qu'on A Aimé...

Système de karma

Nombreuses races

Gameplay facile à prendre en main

... et ce qu'on a pas aimé

Graphismes moyens

Ne plaira pas aux joueurs aimant le PvE

4.0 out of 5
Vote: 8,0

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: PvE PvP


Lineage II n’est plus tout jeune. Le titre de NCsoft a en effet débarqué en Europe en 2004, mais s’est enrichi, depuis sa sortie, de nombreuses expansions et compte aujourd’hui près de 18 millions de joueurs actifs. Une belle prouesse bien méritée.

Car le jeu propose un contenu de grande qualité, de son scénario à son gameplay simple à maîtriser de prime abord.

Lineage II plonge le joueur dans le monde d’Aden. Vous pourrez y incarner jusqu’à 7 classes différentes. Ce choix conditionnera celui des différentes classes qui se présenteront à vous au fil des niveaux.

Côté graphisme, le jeu accuse un peu le coup, d’autant qu’il n’était déjà pas une bête de compétition à sa sortie. Ce petit désagrément sera néanmoins compensé par une bande-son de grande qualité, que l’on prendra plaisir à écouter.

Dans un paysage désormais saturé de nombreux MMORPG, Lineage II continue de valoir le détour.

➔ Points principaux:

  • 7 races différentes, toutes avec leurs particularités
  • Un gameplay très simple à prendre en main
  • Une bande-son très agréable
  • Un jeu plus orienté PvP que PvE

Ce Qu'on A Aimé...

L’évolution des compétences

Quêtes royales

Développement du personnage prenant

... et ce qu'on a pas aimé

Cash shop un peu trop présent

Gameplay et quêtes générales banales

3.9 out of 5
Vote: 7,8

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions matchs ou duels PvE


Fiesta Online nous donne un bilan mitigé, à reprendre des bonnes idées, et ajouter une petite originalité, il n’en reste pas moins qu’il souffre de quelques soucis majeurs. Sorti en 2007 et publié par la suite en Europe par Gamigo, le jeu nous est parvenu tant bien que mal en France.

Avec une personnalisation visuelle et une exploration de l’univers très en deçà de ce qui se fait aujourd’hui, qui sont pourtant les bases du MMORPG, le jeu risque d'en décevoir certains. Ceci dit, tout dépend du goût de chacun, et si tout ce qui vous importe est d'avoir une bonne progression dans le développement de votre personnage, ce jeu fera l'affaire.

En effet, avec plusieurs stades d’évolution, sans oublier l’amélioration des compétences, on va se sentir toujours plus puissant à travers le temps. Aussi, les quêtes Royales sont vraiment sympathiques, même si la plupart des quêtes se résumeront à tuer des monstres en chaîne. En tout cas, on réussi quand même à s'amuser en jouant à Fiesta, et c'est l'essentiel !

Ce Qu'on A Aimé...

Six classes disponibles dès le début

Prise de niveaux facile

... et ce qu'on a pas aimé

Classes avec genre prédéfini

Manque d'originalité

3.9 out of 5
Vote: 7,8


Visionnez la bande annonce:

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions matchs ou duels PvE PvP


Sorti en 2013 en Corée du Sud et en 2014 en Chine, Echo of Soul aura su se faire attendre en France. Après une courte période de bêta fermée, le titre, développé par Nvius, est sorti le 28 mai 2015 dans nos contrées.

Echo of Soul se veut fédérateur et offre aux joueurs la possibilité d'exprimer leur propre style de jeu, que cela soit dans des donjons en solo, sur le terrain d'affrontement de guildes ou sur les cartes PvP propres au jeu. Adieu aux longues séances de grind. La finalité du jeu se retrouve avant tout dans les combats PvE et PvP de haut niveau. En plus des six classes de base qui se verront proposer un choix d'évolution au niveau 10, Echo of Soul propose également des activités annexes. Le joueur pourra apprendre un des trois métiers disponibles et s'adonner à deux loisirs : la cuisine et l'expertise des âmes.

Nvius a privilégié le risque minimum aux dépens de l'audace, et ce choix conscient empêche Echo of Soul de sortir réellement son épingle du jeu d'un marché déjà bien saturé. Il pourra constituer un divertissement agréable, mais peut-être pas un investissement à long terme.

➔ Points principaux:

  • Choisissez parmi six classes de base bien distinctes.
  • Affrontez-vous jusqu'à 15 contre 15 dans des modes de jeu bien spécifiques.
  • Partez à l'assaut de donjons de groupe, solo ou infinis.
  • Spécialisez-vous dans le métier de votre choix parmi les trois qui vous sont proposés.

Ce Qu'on A Aimé...

Très grande longévité

Gameplay qui laisse perplexe

... et ce qu'on a pas aimé

Les joueurs qui ne veulent pas débourser d'argent vont vite être pénalisés par rapport à ceux qui payent.

3.9 out of 5
Vote: 7,8


Visionnez la bande annonce:

Genre: action, mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions PvE tous contre tous


Last Chaos peut être considéré comme un MMORPG classique gratuit. On télécharge le client du jeu, on choisis une race et voilà, on se retrouve à l'aventure d'un énième univers propre à chaque MMORPG. Sorti en 2006 au Japon, en 2008 en Europe et disponible depuis 2009 en Français, le titre se présente comme un MMORPG gratuit avec de fortes ambitions mais qui au final nous laisse un sacré goût d'inachevé.

Une fois en jeu, ce ne sont pas les choses à faire qui manquent, le jeu est immense et les quêtes sont nombreuses et il faudra un bon boût de temps pour pouvoir tout explorer. Cependant, l'un des gros problèmes de Last Chaos c'est exactement ça, le temps.

C'est-à-dire qu'une fois qu'on se retrouve à avoir un personnage de plutôt haut niveau, les choses deviendront toujours plus complexes et de plus en plus longues et à moins de mettre la main à la poche, l'ennui pourrait vite vous faire déserter cet univers.

Ce Qu'on A Aimé...

Un système PvP original

Graphismes époustouflants

Système de création de personnage sans limite

... et ce qu'on a pas aimé

Manque de variété dans les quêtes

Les serveurs de jeu saturent vite

Gros téléchargement

3.8 out of 5
Vote: 7,6

Genre: action, mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions PvE PvP


Aion est un MMORPG massif et de grande envergure anciennement payant qui renouvelle l'expérience de jeu des habitués de MMORPG grâce à un gameplay original et qui permet une interaction avec l'environnement complètement différente.

Le jeu vous propose de prendre part à un conflit qui oppose deux races aux caractères et aux physiques ambivalents que sont les asmodiens (Une race maléfique qui souhaite régner sur le monde) et les élyséens (des sortes d’humains angéliques). Ces derniers s'affrontent pour prendre contrôle de la tour de l'éternité qui sera le lieu principal de toutes les batailles qui s’effectueront dans les airs (oui dans les airs).

Avec des graphismes à couper le souffle et un système de création de personnage qui a pour seule limite l'imagination du joueur, le jeu a gagné son titre d'un des meilleurs MMORPG du moment.

Ce Qu'on A Aimé...

Possibilité de changer de classe à volonté

10 classes différentes amusantes à jouer

Focale mise sur l'histoire

Combat basé sur l'action

Cash shop discret

... et ce qu'on a pas aimé

Grind présent dans les niveaux les plus hauts

PVE et PVP relativement peu solides

Histoire et progression linéaires

3.6 out of 5
Vote: 7,2

Genre: action, mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: matchs ou duels PvE PvP


Twin Saga est le dernier né des MMORPG tout droit venu d'Asie. Baigné d'une ambiance résolument fantasy, le titre nous offre une nouvelle interprétation d'un genre déjà bien exploité. Le jeu se distingue par une caractéristique bien particulière : le joueur se retrouve avec le pouvoir du choix et ses conséquences. Le jeu offre dix classes différentes, parmi lesquelles il est possible d'alterner à volonté sans coût particulier ni restriction. Le logement prend également un tour différent : le Terracottage est une maison mobile, où les guildes et autres amis peuvent se retrouver, rassembler du matériel ou forger.

Si vous êtes fan de Final Fantasy, Ragnarok ou encore Kingdom Hearts, la patte graphique et les animations de Twin Saga ne pourront que vous plaire : le jeu est un mélange d'anime japonais et de dessiné animé. Il faut cependant concéder un côté un peu daté aux graphismes, ce qui est un poil surprenant.

De manière générale, Twin Saga est un MMORPG solide, offrant une histoire riche et une fondation solide, que vient parfaitement compléter un système de combat rapide basé sur l'action. Ce système de combat est particulièrement bien adapté au style artistique du jeu. Le PvE propose de nombreuses activités, telles que des quêtes cachées, des aventures astrales et des donjons. Les joueurs plus compétitifs ne seront pas en reste et peuvent s'essayer au PvP dans des arènes ou des champs de bataille.
Au final Twin Saga tente des choses, mais ne se distingue pas assez de ses concurrents pour tirer son épingle du jeu.

➔ Points principaux:

  • Possibilité de changer de classe sans restrictions or coûts
  • L'histoire est cœur du jeu MMORPG
  • Pas de pay-to-win dans le cash shop
  • Système de logement mobile

Ce Qu'on A Aimé...

Un bon nombre de classes et de races

Des graphismes propres

Beaucoup de fonctionnalités

... et ce qu'on a pas aimé

L’éditeur visuel du personnage dépassé

Evolution du personnage très simple

3.5 out of 5
Vote: 7,0

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions matchs ou duels PvE PvP


Sorti en 2011, Forsaken World a pris le risque de se frotter à une concurrence acharnée qui est très présente dans le milieu des jeux gratuits. Il part cependant rapidement du mauvais pied car il est plutôt classique, même si les fonctionnalité qu'il propose sont bien travaillées, il ne propose rien d'extraordinaire.

Le rapprochement avec World of Warcraft est inévitable, mais il arrive quand même à imposer son propre monde et univers. Petit point positif pour ce titre, il est possible d'avancer en jeu sans devoir farmer.

Son autre et presque seul véritable point fort se situe dans sa finition. Les bugs sont quasiment inexistant et on sent que le titre a bien été travaillé.

Malheureusement, comme déjà dit, le titre ne propre rien de nouveau, avec un système de quête et de combat vu et revu. Le jeu a cependant su maintenir son petit succès et possède son lot de joueurs fidèles au jour d'aujourd'hui. Il vaut vraiment la peine d'être essayé.

Ce Qu'on A Aimé...

Beaux arrières plans

Pourra plaire aux fans de l'anime

... et ce qu'on a pas aimé

Gameplay automatisé

Aucune originalité

3.5 out of 5
Vote: 7,0

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy

Graphismes: œuvres d'animation

PvP: PvE


Emprunté au phénomène SAO qui secoue le pays du Soleil levant, SAO's Legend est un MMORPG sur navigateur free-to-play, qui ne demande aucun téléchargement.

Le jeu vous permet de choisir parmi un des quatre classes qu'il propose – archétypes auxquels les joueurs sont habitués – avant de vous propulser dans l'univers du titre sans vraiment de scénario pour vous ralentir.

Ce qui saute immédiatement aux yeux est la volonté de l'équipe de développement d'offrir une expérience de jeu rapide et sans accroc. Pas de temps à perdre, donc. Le focus est mis sur une progression expéditive via les cartes du jeu, sans attention à l'exploration ou à l'approfondissement du scénario.

SAO's Legend est avant tout destiné aux joueurs occasionnels, à la recherche d'un jeu simple ne demandant que de courtes sessions de jeu.

➔ Points principaux:

  • Sword Art Online devient un jeu sur navigateur gratuit.
  • Gameplay rapide et fluide
  • 4 classes jouables
  • Arrières-plans inspirés et évocateurs

Ce Qu'on A Aimé...

Vraiment jouable gratuitement

Ni temps de construction

ni temps morts

Classes intéressantes et plutôt équilibrées

... et ce qu'on a pas aimé

Tous les donjons se ressemblent un peu

Répétitif à la longue

3.4 out of 5
Vote: 6,8

Genre: stratègie, action, mmorpg

Ambiance: sci-fi

Graphismes: full 3D

PvP: PvP


The Mighty Quest for Epic Loot est un hack'n slash développé par Ubisoft, sorti début 2014 et en phase de beta, nous met au coeur de la défense de notre propre donjon et de l'attaque des autres donjons, pour but évidemment de recolter le plus gros butin final.

Le jeu est principalement divisé en deux parties, premièrement la construction de son donjon, à orner avec des pièges, trappes, bref tout pour retarder et empêcher l'ennemi d'obtenir le butin, et deuxièmement, à l'attaque des donjons des autres joueurs pour justement, voler leur butin et pouvoir de ce fait aggrandir son propre donjon et ainsi de suite.

Jeu cyclique qui peut devenir répétitif si on ne fait pas attention, il ne nous embarque pas pour autant dans une quête du pay-to-win, en effet, le gameplay principal nous permet d'obtenir largement de monnaie virtuelle pour pouvoir presque tout se payer, et donc même si la possibilité d'acheter de la monnaie est possible, elle n'est pas vraiment utile.

En bref, un bon jeu pour passer le temps et original, car ce n'est pas tous les jours que l'on a l'opportunité de jouer à ce genre de jeu, et en plus gratuitement.

Ce Qu'on A Aimé...

Très bonne immersion

Mature

... et ce qu'on a pas aimé

Graphismes vieillissants

Beaucoup trop de défauts

Gros téléchargement

3.4 out of 5
Vote: 6,8

Genre: mmorpg

Ambiance: fantasy, historique

Graphismes: full 3D

PvP: guilde ou factions PvE PvP


Age of Conan est un MMORPG qui reprend l'univers de Conan le Barbare et nous permet donc d'évoluer dans un univers Fantasy voir Dark Fantasy qui nous plongera au coeur d'Hyboria, aux commandes d'une des quatres races du jeu.

Malgré des graphismes veillisants (le jeu va quand même sur sa 6ème année) l'accent a été mis sur l'immersion dans l'univers plutôt riche qui reprend les codes du titre original qui a connu un succès mondial. A tel point que lors de la création de notre personnage, nous serons accueillis par des coups de fouets qui ont pour but de nous faire accélerer le rythme de la rame, comme dans le titre original donc, on se retrouve dans la peau de Conan.

Age of Conan est donc un très bon MMORPG qui frôle même l'excellence mais évidemment il possède ses propres défauts, mineurs mais en nombre. Il possède cependant assez d'atouts et d'originalité pour pouvoir faire face à la concurrence.